Défendons la retraite!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Défendons la retraite!

Message  HOBBE le Ven 27 Aoû - 14:42

APPEL à LA GREVE: le 7 SEPTEMBRE 2010: DEFENDONS la RETRAITE !
-NON aux 62 ans
-NON à l'allongement de la durée de cotisation ( 40 ans c'est déjà trop )

RETRAIT du PROJET GOUVERNEMENTAL
avec
FORCE-OUVRIERE
POUR un vrai droit à la retraite a 60 ans sur la base d'un juste financement
contact: union départementale force-ouvrière de votre région
l'union local force-ouvrière de votre région
au délégué syndical FO de votre établissement
mr HOBBE hervé,secrétaire national et fédéral au 06.65.52.48.03
viking viking viking bom bom cheers cheers salut


Dernière édition par HOBBE le Mar 19 Oct - 8:46, édité 1 fois

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Union Départementale Force-Ouvrière de Seine-Maritime

Message  HOBBE le Sam 28 Aoû - 15:52

APPEL A LA GREVE ET AUX MANIFESTATIONS
pour FO la RETRAITE c'est à 60 ANS !
62 ans... 67 ans... 41.5 années de cotisation... RETRAIT !
Une mobilisation d'ampleur est indispensable.L'action commune doit s'organiser sur la base de l'exigence du retrait de ce projet socialement injuste. F.O y est déterminée, sur cette base.
le 7 SEPTEMBRE 2010
pour un vrai droit à la retraite à 60 ans
sans allongement de la durée de cotisation
exigeons le retrait du plan gouvernemental.
Force Ouvrière appelle les salariés,les délégués et syndicats pour une mobilisation claire et déterminée.
Lieux et Horaires des manifestations de seine-maritime (76)
ROUEN 10h COURS CLEMENCEAU
DIEPPE 10h30 GARE S.N.C.F
LE HAVRE 10h devant FRANKLIN
FECAMP 14h30 maison des SYNDICATS
Avec F.O et sur les positions F.O, pour préserver notre avenir et celui des jeunes
FORCE OUVRIERE s'oppose à la remise en cause du droit à la retraite à 60 ans et à l'allongement de le durée de cotisation.
40 ANS,C'EST DEJA TROP
contact: HOBBE HERVE, délégué syndical F.O casino S.A FORGES-THERMAL (76440).PORT:06.65.52.48.03
viking viking viking viking viking bom bom bom bom bom salut

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Par la grève et les manifestations le 7 septembre 2010, FORCE OUVRIERE exige le retrait du projet de loi.

Message  HOBBE le Mar 31 Aoû - 12:59

Par la grève et les manifestations le 7 septembre 2010, FORCE OUVRIERE exige le retrait du projet de loi.

Bon courage.

Amitiés syndicalistes.

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défendons la retraite!

Message  edito le Ven 3 Sep - 9:35

Smile
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

" Il suffirait d'une étincelle "

Message  HOBBE le Lun 6 Sep - 16:58

INFO PRESSE: La Mobilisation
Partout, se manifeste le rejet de la politique du gouvernement, qui ne touche pas que les couches populaires, mais aussi les classes moyennes et les retraités. Cela, dans un climat de sinistrose et de destruction d'emplois, illustré dans la région par la fermeture annoncée du site de Cooper Standard Automotive à Bolbel (Seine-Maritime,76 ).selon Gérard Thérin, secrétaire générale de l'union départementale de Force-Ouvrière à Rouen (76), " il suffirait d'une étincelle " pour provoquer une explosion sociale, et les syndicats confrontés à un mécontentement grandissant et à des inquiétudes croissantes, éprouveront " de plus en plus de difficultés à jouer leur rôle de soupape de sécurité ".

Les Français approuvent la Grève de Mardi
Sept Français sur Dix estiment justifiée la journée d'actions contre la réforme des retraites, prévue mardi, selon un sondage Ifop.
Parallèlement, 53% jugent le report de l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans en 2018 pour les générations nées après 1956.
C'est cinq points de moins en trois mois.

La Mobolisation
La section des Casinos et Cercles sera présente à Rouen. Elle sera, assure Gérard Thérin, secrétaire de l'union départementale de Force-Ouvrière en Seine-Maritime, " extrêmement importante ". " Nous attendons mardi 50.000 manifestants à Rouen, 40.000 au Havre et 10.000 à Dieppe : salariés, chômeurs et retraités ", annonce-t-il.
A Demain..... viking viking viking bom bom bom cheers cheers cheers salut

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défendons la retraite!

Message  edito le Mer 8 Sep - 6:36



Retraites: mobilisation exceptionnelle à Nice.Publié le mardi 07 septembre 2010 à 14H00 - 35
Manifestation à Nice le 07 septembre contre le projet de réforme des retraites.

Richard Ray

Le direct de la manifestation à Nice contre le projet de réforme des retraites
13h45. Fin de la manifestation. Le cortège se disperse. Plusieurs rues du centre-ville demeurent fermées à la circulation.

13h30. Premières estimations officielles : pour la police, 11 000 personnes ont manifesté ce mardi matin à Nice. Pour les syndicats, ils étaient 35 000. La fourchette est large. L'ampleur de la mobilisation n'en reste pas moins exceptionnelle pour le département des Alpes-Maritimes.

13h15. Parti de la place Masséna avec près d'une heure de retard, le cortège niçois rallonge son parcours et rejoint le boulevard Gambetta, via la gare Thiers.

12h53. "Au moins 20 000" personnes manifestent ce mardi matin à Nice contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, selon Jean-Michel Hervo, représentant la CFDT.

12h20. Un représentant de la CGT-Cheminots affirme ne pas avoir vu une telle mobilisation à Nice depuis celle contre le Contrat première embauche (CPE) en 2006. Indice de l'ampleur du cortège: les premiers manifestants sont arrivés à destination, place Général-de-Gaulle, tandis que d'autres s'élancent à peine de la place Masséna.

12h30. Pour ce représentant syndical, "quelles que soient les estimations, la mobilisation sera largement supérieure à celle du 24 juin". Entre 5 000 et 10 000 salariés du public et du privé avaient manifesté à Nice lors du dernier défilé contre le projet de réforme des retraites du gouvernement Fillon.

11h45. Le défilé s'étire désormais sur toute la longueur de l'avenue Jean-Médecin, de l'avenue Thiers à la place Masséna.

11h30. Plusieurs sources donnent le chiffre de 10 000 manifestants. Des "retardataires" continuent toutefois de gonfler le cortège.

11h20. Alors que la tête du cortège atteint l'église Notre-Dame en haut de l'avenue Jean-Médecin, sa "queue" n'a pas encore quitté la place Masséna. Du côté des autorités comme des syndicats, aucun chiffre officiel n'a encore été communiqué sur l'ampleur de la mobilisation.

11h05. Les manifestants remontent l'avenue Jean-Médecin. De banderole en panneau, le concours de slogans est lancé : " Ce n'est pas à nous de battre en retraite", martèle ce groupe de salariés du public. "La retraite, c'est bien. Y arriver, c'est mieux", dit un autre slogan, plus désabusé.

10h55. Le cortège démarre doucement, avec près d'une heure de retard. En attendant de premières estimations, la mobilisation semble considérable.

10h20. Le dernier défilé contre le projet de réforme des retraites avait rassemblé le 24 juin 15 000 manifestants à Nice selon l'intersyndicale, qui espère une mobilisation supérieure.

10h15. Les manifestants continuent de se rassembler sur la place Masséna. Une fois formé, le cortège doit remonter l'avenue Jean-Médecin et rejoindre la place Général-de-Gaulle, quartier de la Libération (voir le parcours de la manifestation).

09h55. Ni bus, ni tramway à Nice ce matin. Les arrêts de bus deviennent des places de parkings toutes trouvées pour les manifestants venus en voitures.

9h45. Le défilé s'annonce chaud mais il se fera peut-être sous la pluie... Un épais ciel gris recouvre la place Masséna, point de départ de la manifestation.
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

SUITE DU 7 SEPTEMBRE 2010 par Jean-Claude Mailly

Message  edito le Jeu 9 Sep - 9:23

SUITE DU 7 SEPTEMBRE 2010 par Jean-Claude Mailly

Cher(e)s Camarades,

La journée du 7 septembre a atteint et même dépassé ses objectifs de mobilisation. Dans les cortèges, FORCE OUVRIERE a tenu toute sa place et nous remercions toutes et tous les camarades qui se sont investi(e)s dans la préparation de cette journée, tous les responsables de syndicats et de fédérations qui ont défilé et fait grève dans le public comme dans le privé.

La question de la suite du mouvement est maintenant posée. A la mi-journée, après le conseil des ministres, le président de la République a fait une déclaration que vous trouverez ci-jointe.

En substance, il maintient l’axe de sa réforme, le report à 62 ans du départ en retraite et à 67 ans celui de l’annulation de la décote, autrement dit du taux plein. Il procède à quelques aménagements que nous avons qualifiés de « mesurettes » et qui étaient dans les tuyaux depuis quelques jours. Vous recevrez demain sur ces points une analyse plus détaillée.

Ces aménagements cosmétiques ne peuvent en aucun cas changer notre position sur l’appréciation que nous portons sur ce texte dont nous continuons à demander le retrait. Nous sommes, en effet, dans une logique à l’opposé de celle du gouvernement.

C’est sur ce mandat que FORCE OUVRIERE a participé à la réunion syndicale du 8 septembre. Michèle BIAGGI et Didier PORTE représentaient la confédération.

Nous avons formulé notre exigence du retrait dans le communiqué (ci-joint), ce qui a été refusé. Nous ne nous sommes donc pas associés au communiqué de l’intersyndicale.

La discussion a surtout porté sur la date de la journée d’action. L’assemblée nationale votant le 15 septembre, nous étions partisan de mobiliser ce jour (ainsi que la FSU et SUD), mais la CGT et la CFDT ont objectés qu’il serait difficile de mobiliser au même niveau que le 7.

La date du 23 septembre a finalement été retenue. FORCE OUVRIERE a rappelé sa proposition d’appel à 24 heures de grève interprofessionnelle. Le communiqué de « l’intersyndicale » évoque : « une grande journée de grèves et de manifestations » et de faire du 15 une journée d’interpellations des députés, sénateurs, membres du gouvernement, etc ... ce qui n’a pas la même portée.

La confédération sera donc dans l’action du 23 septembre dans l’unité d’action, sur ses mots d’ordre à savoir son exigence maintenue du retrait du projet de loi.

Comme nous l’avons publiquement indiqué, il s’agit maintenant de mieux réussir le 23 septembre que le 7 septembre.

S’agissant du 15 septembre, il convient de voir au niveau local, en fonction des relations syndicales, ce qu’il est possible de faire, sachant que l’objectif prioritaire est le 23 septembre.

« L’intersyndicale » va adresser une interpellation publique aux autorités dont nous ne serons pas signataires.

Une lettre spécifique du secrétaire général de la confédération sera rendue publique.

Vous recevrez prochainement des précisions sur l’organisation du 23 septembre.
Amitiés syndicalistes.
Jean-Claude MAILLY
Secrétaire Général
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

RETRAITES: L’AGE LEGAL PASSE à 62 ANS - LE 23 SEPTEMBRE : IL FAUT DURCIR LE MOUVEMENT !!!

Message  HOBBE le Sam 11 Sep - 11:50

RETRAITES : L’AGE LEGAL PASSE à 62 ANS

LE 23 SEPTEMBRE : IL FAUT DURCIR LE MOUVEMENT !!!

Amitiés syndicalistes

Sans surprise, avec le soutien des députés de l'UMP et du Nouveau centre, l'Assemblée nationale a adopté ce 10 septembre l'un des articles phares du projet gouvernemental de réforme des retraites, soit le report de l'âge minimum de départ de 60 à 62 ans.

Après quatre jours de débat, dont six heures autour de ce seul article, il n'y avait pas grand monde dans l'hémicycle ce vendredi après-midi, aussi c'est à main levée que les députés ont enterré la retraite à 60 ans, près de vingt-sept ans après son adoption, en 1983, durant le premier mandat présidentiel de François Mitterrand.

Cette mesure vivement contestée par les syndicats et l'opposition de gauche doit être mise en oeuvre progressivement d'ici 2018, à raison d'un allongement de quatre mois par an de la durée de cotisation, à partir de la génération de salariés nés en juillet 1951.

Dans la soirée, le report de 65 à 67 ans de l'âge auquel les personnes pourront bénéficier de la retraite à taux plein, qu'elles aient ou non cumulé les annuités requises sera soumis au vote et vraisemblablement adopté, malgré l'opposition de l'ensemble de la gauche, mais aussi de François Bayrou, de la dizaine de députés villepinistes et d'un certain nombre d'élus de l'UMP qui souhaiteraient un aménagement sur ce point, notamment vis-à-vis des femmes.

Jeudi soir sur France 2, au nom des socialistes, Ségolène Royal avait annoncé l'abrogation du passage aux 62 ans en cas de victoire du PS en 2012. Dans la matinée, Jean-Marc Ayrault le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale avait confirmé la position du parti.

"Oui, nous assumons pleinement les engagements pris par Ségolène Royal sur le droit à partir à 60 ans et, en 2012, si nous sommes au pouvoir, nous le rétablirons" a-t-il assuré en réponse au patron des députés UMP Jean-François Copé qui sommait les socialistes d'êtres "clairs" et lisibles" sur la question.

Qualifiant les socialistes de "fuyants", M. Coppé a alors estimé que "le faire, ça veut dire baisser le niveau de pension des Français. C'est inacceptable", tandis que Pierre Méhaignerie, le président de la commission des Affaires sociales déclarait "nous sommes dans le flou, dans l'ambiguïté, et parfois dans le mensonge".

De son côté, le ministre du Travail Eric Woerth (de nouveau mis en cause aujourd'hui en marge de l'affaire Bettencourt...) a ironisé "Super-décote, super-injustice" à propos d'un éventuel retour à la retraite à soixante ans.

Il s'agit au contraire du "bouclier social des plus modestes" a rétorqué la députée socialiste Marisol Touraine, accusant Nicolas Sarkozy d'avoir "menti au peuple français", pour avoir promis de ne pas toucher à l'âge légal de départ à la retraite avant son élection à la présidence.

A noter : la gauche n'est pas totalement en phase sur le dossier, ainsi Roland Muzeau, le porte-parole des députés du Parti communiste et du Parti de gauche a mis en garde : "il ne faut pas mentir aux Français : si on maintient la retraite à 60 ans, il faut arrêter l'allongement de la durée de cotisations", ce qui ne correspond pas à la ligne du PS qui parle de la repousser à 42 ans.

Pour la gauche de la gauche, et notamment pour Marie-George Buffet (PCF), l'objectif est en effet d'offrir "la retraite à 60 ans à taux plein pour tous", tandis que Marc Dolez, du Parti de Gauche ajoute : "pas une seule retraite inférieure au SMIC".

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Le 23 septembre: TAPER PLUS FORT !!!

Message  HOBBE le Sam 18 Sep - 13:32

FO-FEC Employés & Cadres:
23 SEPTEMBRE 2010
PLUS FORT !
Après le succès des grèves et manifestations du 7 septembre
Obtenir le retrait du projet gouvernemental
C'EST POSSIBLE !
FO la force syndicale Pour une autre réforme des retraites
NON aux 62 ans, NON aux 67 ans
Le droit à la retraite c'est 60 ANS !
sans allongement de la durée de cotisation
40 ANS. c'est déjà trop !
c'est pourquoi, le 23 septembre, nous devons être encore plus nombreux dans la rue pour exiger le retrait du projet de loi et pour une autre réforme des retraites.
Pour ce faire, la fédération des casinos Employés & Cadres appelle l'ensemble de ses structures, militants, adhérents et sympathisants à se mettre en grève dès le 23 septembre pour faire barrage au plan Woerth.
Retrait du plan Woerth, parce qu'il ne vaut rien !
Une vraie réforme juste et éfficace est possible !
Le secrétaire national et fédéral FO HOBBE Hervé casinos Employés & Cadres.
viking viking viking bom bom bom cheers cheers cheers salut
Expression direct France5: une vidéo FO sur les retraites
www.dailymotion.com/video/xdv222Expression-direct...fo-les-retraites_webcam?start=10
rechercher:Expression direct fo les retraites

_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

MANIF DU 7 SEPTEMBRE

Message  edito le Mar 21 Sep - 6:43

MANIF DU 7 SEPTEMBRE : Non, il n'y a pas que PARIS !



De mémoire de manifestants, on n'avait jamais vu ça ici à NICE où  près de 35.000 personnes s'étaient données rendez-vous à 10 heures place MASSENA pour former le cortège au sein duquel je me trouvais, en compagnie de mes camarades, pour représenter la section Cercles & Casinos de la Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière.




Un grand merci à Christian GASPERINIqui s'est déplacé de MENTON accompagné par Fabien FERRO, à Philippe ZAMBONI,Pascales MOLINES et Patrick GIRARDO venus eux du Croisette de CANNES. Merci également à Boulahia HABIB, jeune recrue du casino de CAGNES sur mer, à

 Olivier GOSSE du PALAIS et Patrick TROISI du RUHL.


 


Merci également à Jean-Pierre RAIMONDO (en retraite mais, toujours et encore actif dans son U.D Niçoises). Jean-Pierrequi, (je me le remémore aujourd'hui), était souvent chargé de rédiger les motions à la fin des Conférences Professionnelles de la section Cercles & Casinos. Merci à tous ces employés de casinos qui travaillaient la veille et qui ont fait l’effort de se déplacer afin de participer à cette manif et ainsi représenter notre profession.

Il est maintenant 11 heures et, enfin le camion F.O «avance» ! On nous annonce via haut-parleurs, que la tête du cortège se trouve déjà place de la Libération, soit quelques kilomètres plus loin au bout de l'avenue Jean MEDECIN. Le cortège est d'une densité incroyable. Les slogans fusent de toutes parts et des fumigènes rouges disséminent leurs volutes rouges au dessus de la foule encore massée sur la place MASSENA.


Le bruit rend toute conversation quasiment impossible, sauf à vouloir «s'époumoner».

Le ciel aussi est mécontent ! Il gronde et manifeste en notre compagnie en «lâchant» quelques gouttes de pluie afin de rafraichir la foule de manifestants.

A notre tour, nous arrivons maintenant place de la Libération. Il nous aura fallu presque 3 heures pour y parvenir ! Nous nous séparons. Je remonte l'avenue à contre-sens au son des Bandas. Des milliers de personnes composent encore la «queue du serpent humain».

Prochaine manif ? Le 23 ! «Ils» vont la retirer cette «putain» de loi...


avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

amendement était présenté par les 4 Députés Verts de l'Assemblée Nationale......

Message  edito le Sam 16 Oct - 15:26

A FAIRE CIRCULER..... URGENT!!!!
Cet amendement était présenté par les 4 Députés Verts de l'Assemblée Nationale......

CELLE LA !!!! elle est vraiment bonne !
Ils se gardent bien d'en parler !

Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la
quasi-unanimité l'amendement n°249 Rect. proposant d'aligner leur régime
spécifique de retraite (dont bénéficient également les membres du
gouvernement) sur le régime général des salariés.

Alors qu'ils n'ont de cesse d'expliquer l'importance de réformer
rapidement un régime de retraite en déficit, les parlementaires refusent
donc d'être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.

C'est ce qu'ils appellent une réforme "juste" paraît-il !

A faire suivre.SVP il faut que tout le monde sache

Les Français ont le droit de savoir ...
source : www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

POURQUOI SARKO TIENT A "REFORMER" LES RETRAITES !

Message  edito le Mar 19 Oct - 8:40

POURQUOI SARKO TIENT A "REFORMER" LES RETRAITES !!!!!!!!!

Non seulement la "réforme" est injuste mais le but ultime est de refiler la vache à lait à son frangin !!!!!
Vous inquiétez pas c'est pareil pour la Sécu.
RETRAITES : SARKOZY SERT-IL SON FRÈRE ? (MEDIAPART)
Par Gilles Klein le 15/10/2010

Le frère du chef de l'Etat, à la tête du groupe privé d'assurances Malakoff Médéric "Guillaume Sarkozy a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire un acteur majeur de la retraite complémentaire privée" avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) "le bras armé financier de l'Etat", et sa filiale la Caisse nationale de prévoyance (CNP) explique Mediapart.

Aux yeux de Mediapart, le chef de l'Etat veut "déstabiliser le système de retraite par répartition - l'un des pivots du modèle social français -, et de faire le jeu du système individuel de retraite par capitalisation - l'un des ressorts du capitalisme anglo-saxon."

"Quand, en 2008, l'affaire commence à faire quelques vagues, la direction de la CDC s'applique à balayer ces critiques, en faisant valoir que l'alliance avec Médéric a été esquissée dès 2005-2006, donc bien avant l'élection présidentielle de 2007."

Documents à l'appui, Mediapart détaille le montage prévu "«Ce modèle d'investissement sur le long terme apporte en contrepartie une très forte création de valeur et un paiement de dividendes récurrents», lit-on. Tout est dit, sans le moindre scrupule.
Usant des formulations si chères aux fonds de pensions anglo-saxons sur la «share holder value» (traduction soft: la valeur pour l'actionnaire; traduction moins diplomatique: le profit à tout prix), le document met bien en valeur que c'est un changement
total de paradigme qui est envisagé.
Finie la solidarité entre les générations! Ce seront les profits qui seront les seuls guides du nouveau système."

"Ce projet constitue un grave danger pour tous les personnels de la CNP, mais au-delà, pour tous les salariés français.
Car c'est bel et bien une joint-venture qu'ont formée sans le dire Nicolas et Guillaume Sarkozy: l'un assèche les régimes par répartition tandis que l'autre pose les fondements du système par capitalisation.
En quelque sorte, c'est une affaire de famille, rondement menée."conclut Mediapart
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

S'il en fallait encore, voici 2 raisons de plus pour continuer la lutte contre le projet de saccage des retraites

Message  HOBBE le Mar 2 Nov - 13:48

S'il en fallait encore, voici 2 raisons de plus pour continuer la lutte contre le projet de saccage des retraites

1) Réforme retraite pas pour tous !
Ils se gardent bien d'en parler...

> Par un vote du 3/10/2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité
> l’amendement n°249 Rect. proposant d'aligner leur régime spécifique de
> retraite (dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur
> le régime général des salariés.
> Cet amendement a été présenté par M. de Rugy, M. Yves Cochet, M.
> Mamère et Mme Poursinoff.
> Alors que le gouvernement et les députés n'ont de cesse d'expliquer
> l’importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit,
> les parlementaires refusent donc d’être soumis au régime de retraite
> de la majorité des Français.
> C'est ce qu'ils appellent une réforme "juste" paraît-il !

2) VOICI POURQUOI SARKOZY EST SI ATTACHE A SA REFORME "JUSTE."
Plus rien n'arrête Sarkozy....et sa famille!!!!

Ci joint l'enquête de Mediapart sur l'info du jour......Guillaume Sarkozy sera au 1er janvier le dirigeant du 1er groupe financier proposant des produits de retraite par capitalisation avec la complicité de l'Etat puisque son partenaire sera la Caisse des Dépots et Consignation dont le rôle primordial est entre autres de gérer une partie des fonds destinée au système de retraites par répartition!
hallucinant!!!!!!!

source :www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249. asp





_________________
Hervé Hobbé : secrétaire de la Section Fédérale des employés de casinos FO
http://www.focasino.info/
avatar
HOBBE
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 660
Date d'inscription : 04/11/2004

http://www.focasino.info/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défendons la retraite!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum