Casino de Biarritz : Ils veulent garder leur roulette française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Casino de Biarritz : Ils veulent garder leur roulette française

Message  edito le Sam 19 Fév - 15:45

Jeudi 17 février 2011 : Casino de Biarritz : Ils veulent garder leur roulette française
--------------------------------------------------------------------------------

Après plusieurs rencontres avec la direction, le personnel des jeux risque toujours de perdre sa roulette française et plusieurs collègues. Résultat : une grève depuis mardi soir.

Rien ne va plus au casino municipal. Et leur jeu, les salariés du casino le font, pour la deuxième fois, en plantant un piquet de grève. Mardi soir, à 20 heures, ils étaient une dizaine à ne pas prendre leur service. Un mouvement étendu jusqu'à vendredi et qui, selon le personnel, aurait entraîné la fermeture de l'établissement dès 22 h 15.

Il y a deux semaines déjà, les salariés avaient cessé le travail durant toute une soirée afin de protester contre la décision de la direction de remplacer la roulette française par la roulette anglaise. Un remplacement qui devrait être effectif dans le courant de la semaine et entraînerait le licenciement économique de trois croupiers du casino à la fin du mois de mars. Une information non confirmée par la direction qui n'a pas voulu communiquer sur le sujet.

Trois rendez vous pour rien

Depuis le premier mouvement de protestation du 29 janvier, le personnel des jeux a rencontré le directeur du casino, Pierre Beaugier, à trois reprises. Et ce sont ces entrevues qui font, encore aujourd'hui, grincer des dents les salariés.

« En trois rendez-vous, il ne nous a apporté aucune réponse concrète, explique Pierre-Yves Escorne, délégué syndical CFDT. Il nous a dit vouloir mener des actions commerciales, augmenter le nombre de tournois pour accroître l'activité du casino et promouvoir deux personnes en interne. Il s'est aussi engagé à ne pas effectuer d'autres licenciements avant 2012. Mais nous, ce que nous réclamons, c'est le maintien de la roulette française et donc, des effectifs permettant son fonctionnement », poursuit le syndicaliste. « On ne s'oppose pas à un départ volontaire de trois ou quatre salariés, mais nous sommes contre ce licenciement programmé », ajoute Alain Gouye, délégué du personnel.

Deux roulettes anglaises

Autre point de grief, la probable arrivée d'une troisième roulette anglaise à Pâques. « Il va bien falloir former et embaucher de nouvelles personnes pour la faire fonctionner. Autant garder les trois salariés qu'ils veulent licencier ! », s'exclame Pierre-Yves Escorne.

Du côté du personnel de jeu, on ne comprend toujours pas la décision de la direction de supprimer la roulette française. « Ce jeu reste l'activité la plus lucrative du casino. En 2010, elle a rapporté 300 000 euros de chiffre d'affaires et 135 000 euros de pourboires. Cela représente une augmentation de 133 % par rapport à 2009. Pourquoi veulent-ils l'enlever ? », questionne Alain Gouye.

Stratégie de l'échec ?

Pour Kévin Lafont, un employé en grève, il y a derrière ces choix une stratégie évidente : le casino souhaite faire baisser ses chiffres avant la renégociation de sa concession, prévue dans 18 mois, pour verser moins de prélèvements communaux. « Le Groupe Barrière est entré dans une logique de contre-productivité. En trois ans, il a perdu 21 % de son chiffre d'affaires. A côté de ça, il a aussi sacrifié près de 50 emplois depuis 2004, ce qui contrebalance les pertes du chiffre d'affaires. La disparition de la roulette française va dans ce sens. Au final, le groupe s'enrichit sur le dos des emplois et reverse le moins possible à la mairie. C'est honteux ! », déplore-t-il.

Pour Thierry Capdeville, un autre employé, la réponse est claire : le groupe veut faire des économies d'effectifs. « La roulette française demande la présence de quatre employés contre deux pour la roulette anglaise. Mais, ce qui est incompréhensible, c'est que la roulette française plaît beaucoup. Nous sommes un des seuls casinos de la côte atlantique a encore en posséder une. Des gens viennent exprès pour y jouer ».

« D'autant qu'avec seulement sept joueurs autour de la table contre 20 voire 30 pour sa concurrente française, nous voyons mal comment la roulette anglaise pourrait engranger des bénéfices. Du coup, nous craignons aussi pour l'avenir, affirme Alain Gouye, avant de s'interroger : devons-nous nous attendre à d'autres licenciements ? »

(source : sudouest.fr/Lisa Etcheberry)


avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Casino de Biarritz : Ils veulent garder leur roulette française

Message  edito le Sam 19 Fév - 15:52

Commission mixte concernant les casinos du 28 janvier 2011 au Ministère du travail sur les modes de rémunérations des employés de casinos, les employeurs ont déclarés ne plus vouloir entendre parler de roulette française, qu'une page était tournée. FIN

proposition par l’intersyndicale CFDT-CGT-FO à (2,8%) qui relèverait le 1er niveau de + 25 euros.

La partie patronale prolonge leur proposition de 1% jusqu’au 31 janvier 2011 et clos définitivement le débat sur les négos.

Conséquences : aucune signature – pas de réouverture de négo – pas d’application unilatérale

Au 1er janvier 2011 le 1er niveau est à 2 euros
au-dessus du smic.
Au 1er janvier 2012 le 1er niveau sera en-dessous du smic entrainant la chute du niveau des indices.
On ne fait pas boire un âne qui ne veut pas boire. Aujourd’hui la partie patronale n’a pas soif (voir les minute de la réunion)
Prochainement :
Mise en place d’un cahier des charges sur un focus des systèmes de rémunérations aux pourboires des jeux traditionnels.
Révision de l’ACCORD COLLECTIF NATIONAL du 23 décembre 1996 

Quid des pourboires occultes

Refus de la partie patronale de négocier le cahier des charges et d’y introduire des propositions de la partie salariale.
PBJ des jeux table en hausse essentiellement via les pokers
Baisse des pourboires 100 millions collectés en 1980 dans les casinos contre 27 millions en 2010

avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum