Un juge d'instruction se penche sur les curieuses pratiques des Partouche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un juge d'instruction se penche sur les curieuses pratiques des Partouche

Message  edito le Mar 18 Juin - 8:48

La famille Partouche n'avait pas besoin de cela. Leur groupe de casinos perd de l'argent depuis cinq ans et l'action vaut moins de 1 euro, contre 20 euros à son sommet. La holding familiale, incapable de rembourser ses dettes, vient d'être placée en procédure de sauvegarde. Un duel est engagé avec leur principal créancier, Oaktree.
Et voilà que la justice pénale met à présent son nez dans leurs affaires de poker en ligne, une activité que le numéro deux français des casinos est en train d'arrêter après y avoir englouti des millions.
Une information judiciaire a été ouverte le 22 mai par le parquet de Paris, et un juge d'instruction vient d'être désigné pour tenter d'y voir clair sur les pratiques des Partouche. Tenue de loterie prohibée, tenue de maison de jeux de hasard, abus de confiance, abus de biens sociaux, doublés de recel et de complicité dans ces deux derniers cas : les soupçons de la justice sont lourds.
"Je connais la loi, je l'ai toujours respectée, réagit Fabrice Paire, le président du directoire du groupe. Si un juge vient...

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/15/un-juge-d-instruction-se-penche-sur-les-curieuses-pratiques-des-partouche
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un juge d'instruction se penche sur les curieuses pratiques des Partouche

Message  alaric234 le Mer 19 Juin - 11:42

bonjour

Qui aurais la suite de l'article paru sur le site web du monde concernant  "les curieuses pratiques des Partouche"

Merci

alaric234
Langue pendue

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un juge d'instruction se penche sur les curieuses pratiques des Partouche

Message  alaric234 le Sam 22 Juin - 20:55

Poker en ligne : la justice saisie des abus chez Partouche


Le poker en ligne risque décidément de coûter cher au groupe Partouche. Alors que le numéro deux des casinos français vient d’annoncer la fermeture de son site de poker, qui n’a jamais trouvé sa rentabilité, il va devoir en plus affronter la justice. D’après nos informations, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) vient de saisir le parquet de Paris, à l’issue d'une enquête administrative menée sur des soupçons d’abus de bien social et d’escroquerie.
Le président de l’Arjel a en effet écrit au procureur de Paris il y a quelques semaines sur la base de l’article 40 du Code de procédure pénale, qui oblige tout fonctionnaire ayant acquis la connaissance d'un crime ou d'un délit à saisir un magistrat.
Comme Mediapart l’a révélé, l’Arjel enquêtait depuis décembre 2012 sur le site partouche.fr et avait diligenté des vérifications sur des dizaines de « comptes joueurs » qui l’intriguaient, tous ouverts sous pseudos, le plus souvent par des salariés du groupe.
Le gendarme des sites de jeux d’argent suspectait que certains aient enfreint la loi de 2010 interdisant aux dirigeants d’entreprises de poker en ligne de miser à titre personnel, ou que certains aient bénéficié de gratifications indues. À l’époque, on expliquait dans les couloirs de l’Arjel que si les pires soupçons se vérifiaient, un signalement à la justice pourrait être décidé pour « abus de bien social » (s’il était avéré que des dirigeants avaient détourné des biens de la société à des fins personnelles) ou « escroquerie » (si des joueurs lambda ont été lésés).
À l’époque, l’Arjel s’était penchée en particulier sur le « compte joueur » d’un certain « paiterpan1 », officiellement ouvert au nom de Karine Partouche, mais utilisé, d'après des documents communiqués à Mediapart, par le président du conseil de surveillance et figure tutélaire du groupe, Patrick Partouche lui-même. Dans un courrier adressé en janvier dernier à Partouche Gaming France, l’Arjel exigeait notamment « la justification des gratifications accordées » à « paiterpan1 » et s’enquérait de « la nature des moyens de paiement utilisés aux fins d’approvisionnement du compte ».
Trois ans après la libéralisation des jeux en ligne, accusée d'avoir servi les intérêts d’amis de Nicolas Sarkozy ou d’augmenter les risques d’addiction, cette affaire risque de porter un nouveau coup à la réputation du secteur.

alaric234
Langue pendue

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un juge d'instruction se penche sur les curieuses pratiques des Partouche

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum