la réforme de la retraite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la réforme de la retraite

Message  edito le Mer 24 Juil - 7:00

AUJOURD’HUI, UN SALARIÉ SUR DEUX QUI LIQUIDE SA RETRAITE N’EST PLUS EN ACTIVITÉ PARCE QU’IL EST AU CHÔMAGE, en préretraite maison ou en inaptitude, et le chômage des seniors (+50 ans) est celui qui augmente le plus. En quelque sorte on va les obliger à travailler plus longtemps mais il n’y a pas d’emploi pour eux!

CONTRE TOUT ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE COTISATION  À l’âge de 30 ans la génération née en 1974 a validé 3 ans de cotisationsen moins que celle née en 1950. Alors qu’elle trouve un travail plus tard, on lui demanderait de travailler encore plus longtemps: c’est la double peine! À ce rythme là, il faudra bientôt atteindre 68 ou 69 ans pour partir...
voir vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=XNEvg4XEQuI&list=UUsnyX_LGoXy66cKiLDtWyNQ
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 731
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  ajr le Jeu 25 Juil - 16:43

Bonsoir,

Inutile d'y aller par quatre chemins,  toutes les dernières réformes ont eu pour seul but de faire baisser le niveau des pensions de retraite.

Même si on peut ergoter sur telle ou telle raison (mondialisation, démographie etc). Ces réformes font partie du projet de démolition en marche qui consiste à détricoter méthodiquement les acquis obtenus au lendemain de la dernière guerre mondiale. Dont la plupart, ont fait partie du programme du Conseil national de la Résistance. Programme qui avait été adoptés à l'unanimité par ceux qui le composaient, des gaullistes aux communistes.

On ne l'évoque bien évidemment pas, parce qu'il est plus facile ou de bon ton de critiquer mai 68, les soixante-huitards, le baby-boom, l'allongement de la durée de vie, etc.

Cependant et bien évidemment, personne, à part quelques syndicalistes et très rares hommes ou femmes politiques, n'indiquent que cette ènième réforme ne permettra pas aux personnes concernées de pouvoir travailler plus longtemps. Ce qu'on pourrait bien admettre en raison de conditions de travail améliorées. Qu'elle ne les assurera de ne fera pas l'objet d'un Plan social de type boursier.

Sans hypocrisie et naïveté, il suffit de constater que la grande majorité des salariés français est exclue du monde du travail à partir du moment où elle a passé la cinquantaine.

Sauf bien sûr, ceux qui hantent les Conseils d'administration ou certains élus qui cumulent encore plusieurs fonctions ou postes à un âge très avancé, ne laisseront pas, dans leur grande sagesse, leur place à de plus jeunes ou moins âgés.

Là est la réalité !

De nouvelles mesures, tout aussi perverses, allant dans le sens des précédentes, ne feraient que satisfaire des besoins irrationnels du monde de la Finance et de ses auxiliaires. Mais, auraient des effets très néfastes sur le montant de la pension des retraités actuels et futurs.

Les perspectives sont en conséquence très alarmantes pour des millions de salariés quant à l'avenir de leur revenus lorsqu'ils n'auront plus d'activité professionnelle.

Même si les remèdes qui seront prescrits par le gouvernement actuel pourraient être moins amers que ceux qui auraient été administrés par l'ancien.

Amères ou édulcorées, serait-il inéluctable que ce soit toujours aux mêmes de devoir avaler de nouvelles pilules amincissantes ? De subir de nouvelles saignées ?

Car, les exemples sont nombreux dans plusieurs domaines, le plus souvent, c'est la méthode, la mise en œuvre qui est en cause. Pas  fondamentalement le système.

Ce qu'on peut tout aussi bien formuler de manière plus consensuelle en disant que toute mauvaise expérience dans un domaine peut être mise à l'actif des procédures et non du principe.

Le problème ne proviendrait-il pas plutôt de la doctrine économique qui a récemment conduit le monde au bord du gouffre ?  Mais, qui une fois les banques en faillite renflouées par l'argent public. N'a pourtant pas encore été remise en cause. Quasiment pas corrigée.

Ce néolibéralisme qui a provoqué une grave crise du sens et des valeurs.

Sens et Valeurs qui animaient le Conseil national de la Résistance et ceux qui en 1945 avaient construit les bases d'une véritable démocratie économique et sociale.

Sécurité sociale, retraites par répartitions, droits des travailleurs dans l'entreprise...

En matière de stress au travail et des conséquences qu'il peut entraîner, en particulier sur les sujets fragiles. Un psychanalyste considère que la meilleure thérapeutique est la solidarité entre les salariés.

Un remède certainement tout aussi efficace en matière de réforme(s) des retraites et de droit du travail.

De toutes façons, ceux qui feignent d'ignorer cette réalité se feront tôt ou tard rattraper par celle-ci.   


Salut amical.


Dernière édition par ajr le Jeu 25 Juil - 18:42, édité 6 fois

ajr
Langue pendue

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 18/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  costado le Jeu 25 Juil - 20:13

Une fois de plus, et avec tout le respect dû à votre passé et vos expériences dans les casinos d'une part, puis à votre culture (qui se démarque de la crétinerie ambiante) d'autre part, je dois avouer que je n'ai rien compris à votre discours....
En termes plus prosaïques, serait-ce reconnaître
1/ que les générations à venir auront peu à attendre de revenus de remplacement une fois qu'elles se seront épuisées à satisfaire les besoins sans cesse plus gourmands de patrons et d'actionnaires nécrophages  ?
2/ et d'être les dindons d'une farce immonde dans laquelle les pseudo représentants du peuple, qui soit dit en passant, sont là où ils sont, et élus par nous, pour défendre nos intérêts, se gavent et pour des générations entières, sur notre dos  ?
Si c'est cela que vous voulez dire, alors je partage votre constat.
Et en des termes beaucoup plus crus, je dirai qu'on se fait une fois de plus bien ENCULER.
Mais il faut croire que les Gaulois adorent çà.

costado
Bavard

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 14/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  ajr le Ven 26 Juil - 9:59

Bonjour,

Grosso modo ! Wink 

Sauf la conclusion.

Salut amical.

ajr
Langue pendue

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 18/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  ajr le Dim 28 Juil - 16:18

Bonsoir,

Lorsqu'on lit la dernière proposition du MEDEF qui consisterait à augmenter le nombre d'années de cotisations jusqu'à quarante quatre (44).

Même s'il ne faut pas être dupe de la raison de cette surenchère patronale.

Lorsqu'on connaît la situation, je crois qu'on est en plein délire ou provocation.

Même si à une époque il y avait bien quelques croupiers de 65 ans qui arrivaient à la retraite.

Vous voyez une institutrice enseigner jusqu'à 70 ans ?

Sans oublier que ce n'est pas ce genre de mesure qui va permettre de résoudre le dramatique problème de chômage des jeunes.


Salut amical à tous.

ajr
Langue pendue

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 18/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  ajr le Lun 5 Aoû - 10:10

Bonjour,

Quelques nouvelles du projet qui consiste à prendre en compte la pénibilité dans la réforme envisagée.

Selon le cabinet du ministre, le compte pénibilité est sur la table.

Ce compte serait crédité en points dès lors qu'un salarié serait exposé à un facteur de risque professionnel. Ce qui concernerait 25% des salariés.

Ces points donneraient droit, soit à une formation pour permettre au salarié de se reconvertir dans un métier moins pénible, soit au passage à temps partiel avec maintien du salaire, soit à un départ anticipé en retraite.

Le Medef, estime que cette - usine à gaz - a l'inconvénient de coûter très cher et que la pénibilité doit se traiter par la prévention.


Réponse une fois de plus schizophrène, pour le moins dans sa deuxième partie.

Puisque, d'où vient le projet de ne plus devoir à faire passer la visite des salariés à la Médecine du Travail annuellement ?
Mais, que cette visite obligatoire ne soit plus effectuée que tous les deux ans.

Certainement afin d'améliorer de la prévention !

Il est néanmoins fort probable que le projet initial de prise en compte de la pénibilité qui serait donc - sur la table -. Soit d'une bien moindre efficacité que prévue pour les personnels concernés. Et qu'agrémenté à la mode Medef. Il y ait au final bien loin de la coupe aux lèvres.

A moins que début septembre...


Salut amical à tous.








ajr
Langue pendue

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 18/02/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: la réforme de la retraite

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum