Le casino Partouche de La Trinité-sur-Mer pourrait fermer ses portes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le casino Partouche de La Trinité-sur-Mer pourrait fermer ses portes

Message  alaric234 le Dim 27 Avr - 19:20

Mercredi soir, lors du conseil municipal, les élus ont voté contre la demande d'avenant portant sur la convention qui lie le casino à la commune. Ce vote met en péril le casino.

Partout en France, chaque casino doit reverser une somme définie dans le cadre d'une convention à la commune. C'est la loi. Actuellement c'est 240 000 € pour La Trinité-sur-Mer.

Bon nombre de casinos renégocient avec les communes leur écot. À La Trinité-sur-Mer, mercredi soir, les élus ont voté à l'unanimité contre la modification de cette convention arguant notamment que les modifications faisaient porter un risque juridique à la commune parce que l'avenant modifie l'économie générale du marché.

Une situation ubuesque, selon le président du casino, Fabrice Paire. « Depuis deux ans, je fais le siège du bureau du maire, pour parvenir à un accord qui permette de sauver le casino et les trente emplois qui vont avec, s'exclame-t-il. Cela fait des années que nous perdons énormément d'argent à La Trinité-sur-Mer. »

Jean-François Guézet, maire de La Trinité-sur-Mer, contacté ce jeudi est revenu dans le détail sur la situation. « Bien sûr que la situation de ces trente salariés nous préoccupe, a-t-il dit. Mais nous ne pouvons pas modifier à ce point les conventions de la délégation de service public, la loi l'interdit. » La demande Partouche ? Passer de 15 % à 5 % de prélèvement au profit de la commune, supprimer la contribution de soutien au tourisme (45 000 €), suppression de l'engagement de la construction d'un hôtel de quarante-cinq chambres 3 étoiles... « Ce ne sont pas de petits avenants. »

La solution ? « Il n'y en a pas venant de nous, regrette Jean-François Guézet. Parce que la loi nous l'interdit. Ce sont nos juristes qui le disent. » Et la proposition formulée par Fabrice Paire de stopper cette délégation pour relancer un nouvel appel d'offres ne tient pas.

« Nous avons regardé de près les possibilités, nos juristes disent « non ». » Tout l'enjeu est de limiter la casse et préserver l'emploi. « Si le casino doit fermer, nous ferons tout ce que nous pourrons pour trouver de nouveaux emplois aux salariés. » Un casino doit ouvrir prochainement à Vannes.


alaric234
Langue pendue

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

La Trinité-sur-Mer. Le casino menacé de fermeture

Message  alaric234 le Lun 28 Avr - 15:52


Le casino du groupe Partouche est au plus mal. Mercredi soir, lors du conseil municipal de La Trinité-sur-Mer, les élus ont évoqué des « difficultés financières ».

Le casino du groupe Partouche est au plus mal. Mercredi soir, lors du conseil municipal de La Trinité-sur-Mer, les élus ont évoqué des « difficultés financières » et ils ont voté contre la demande d'avenant portant sur la convention qui lie le casino à la commune. Une situation ubuesque, selon le président du casino. Fabrice Paire dit perdre des fortunes et ne comprend pas la position de la municipalité. « La loi nous permet de voter des avenants, a expliqué Jean-François Guézet, maire de La Trinité-sur-Mer, mais pas dans les proportions présentées par Partouche. »

30 salariés

Le casino ouvert depuis 1999, compte trente salariés. « Nous avons étudié toutes les possibilités avec nos juristes, assure le maire de la commune, conscient de l'enjeu, mais nous ne pouvons rien faire. » Jean-François Guézet promet de mettre tout en œuvre pour le reclassement des trente salariés si le casino venait à fermer. La commission des jeux qui statue sur l'autorisation des casinos à poursuivre leur activité, se réunira le 27 mai prochain.

alaric234
Langue pendue

Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum