Niederbronn en grève.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Niederbronn en grève.

Message  edito le Jeu 1 Juil - 12:24

Niederbronn en grève.
Ce mation, des salariés se sont mobilisés pour occuper le devant du casino.
On ne sait pas encore si le mouvement va s'amplifier.
Affaire à suivre
FO leur souhaite encore plus de mobilisation et de solidarité entre les salariés de Niederbronn.
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Casino : mobilisation contre des licenciements

Message  edito le Ven 2 Juil - 9:00



Plus d'une soixantaine de personnes sont rassemblées depuis ce matin devant le casino de Niederbronn-les-Bains. La mobilisation, à l'initiative de la CGT, espère faire revenir la direction sur son projet de procéder au licenciement économique de 8 des 156 employés.

Les salariés rassemblés dans le parc du casino considèrent que la mesure est injustifiée : elle diminuera la qualité du service fourni aux clients et, partant, nuira à l'établissement de jeux. Les syndicalistes pointent par ailleurs la dégradation des conditions de travail et craignent que la réduction des horaires d'ouverture n'entraîne le casino vers de plus grandes difficultés.

La direction de l'établissement, géré par le groupe Barrière, considère quant à elle que la mesure est indispensable pour préserver l'activité du casino, sévèrement mise à mal par la crise économique.
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Samedi 25 décembre 2004 : Casino Niederbronn-les-Bains : croupiers en grève contre le déclin de leur métier

Message  edito le Ven 2 Juil - 9:05





La montée en puissance des machines à sous dans les casinos jette dans l'ombre les jeux traditionnels comme la roulette, le stud poker ou encore le black jack. Le mode de rémunération des croupiers est victime de ce bouleversement. Ils seront en grève dès aujourd'hui à Niederbronn-les-Bains.

L'image de joueurs richissimes lâchant, dans des volutes de fumées de cigares, des pourboires par-dessus la manche après d'interminables parties de stud poker ou de roulette anglaise, laisse penser que les croupiers gagnent très bien leur vie.

Salaires en baisse

Ce n'est plus vrai. Depuis l'irruption des machines à sous dans les casinos en 1988 puis la mise en place de l'euro et la stagnation de la situation économique, nombre de joueurs ont déserté les salles des jeux traditionnels. A Niederbronn-les-Bains, un casino du groupe Lucien Barrière SAS, cette activité a enregistré une baisse de 30% ces dernières années.

Qui dit baisse de l'activité dit baisse des pourboires et donc baisse de la rémunération des croupiers. Le mode de rémunération des personnels des jeux de table repose en effet sur un système de coefficients qui permet de partager les pourboires. Une fois la clef de répartition calculée, le montant attribué à chaque personne est comparé à la grille nationale de revenu minimum.

Si le montant des pourboires partagés ne permet pas d'atteindre ce minimum, l'employeur met au bout. Dans le cas contraire, il ne verse rien, les pourboires suffisant à rémunérer le personnel. C'est souvent le cas à Niederbronn, mais les salaires, jadis largement au-dessus du minimum garanti s'en rapprochent désormais.

« A une époque, il y avait tellement de pourboires que tout le casino vivait dessus, explique Jacques Hauser, 48 ans, chef de partie, entré au casino en 1982 et délégué syndical FO. Aujourd'hui, on a perdu 40% de notre salaire malgré la réduction des effectifs et une réorganisation du travail... On demande que notre salaire arrête de baisser. »

Les machines à sous ont bouleversé l'équilibre financier de l'établissement comme celui des autres casinos français. Le produit brut des jeux (PBJ) qui est la différence entre les mises et les gains des joueurs, est de 28M€ par an dont seulement 2,2M€ proviennent des jeux traditionnels.

« La direction veut baisser de deux heures par jour de semaine l'ouverture de jeux traditionnels, complète Martin Fischer, 42 ans, chef de table, entré au casino en 1984 et délégué syndical CFDT. Ça fait 32h par mois, ca va encore accélérer la baisse des pourboires ».

Selon la direction, le salaire mensuel brut moyen des employés de la salle de jeux (sans les cadres) s'établit, au cours des 12 derniers mois, à 1 657 €. « Ce à quoi il faut ajouter la participation, précise Laurent Balmier, 35 ans, directeur du casino. Il est bien question, là, de faire profiter et de répartir les richesses générées par l'entreprise... En moyenne, selon les années, cela représente de 1 à 1,5 mois de salaire. »

Grève dès aujourd'hui

Les salariés affectés aux machines à sous (une quarantaine de salariés pour 185 machines) n'ont que très peu de pourboire mais perçoivent un 13e mois. Ce qui fait dire aux observateurs que l'établissement de Niederbronn-les-Bains n'est pas des plus mauvais payeurs. Mais la dynamique à la baisse engagée sur les rémunérations de la quarantaine de croupiers inquiète. C'est pourquoi FO et la CFDT appellent à la grève, reconductible, dès cet après-midi autour des tables. Le casino fait savoir que l'activité sera assurée.

(source : dna.fr/Olivier Claudon)
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Jacky Hauser DS FO - Niederbronn

Message  mrc06 le Ven 2 Juil - 11:38

Le mouvement a été suivi par une grande partie du personnel et en particulier par les jeux trad.
A 19h un seul croupier était sur le lieu de travail.

Malheureusement, la direction a fait appel a deux croupiers en congés payés, ce qui leurs a permis d'ouvrir la salle de jeux.
Nous sommes passé a deux doigts de la fermeture du casino.

Le mouvement a été une véritable réussite et va peut-être contraindre la direction a revoir sa copie (plan de licenciement).

Je tiens également a remercier très sincèrement Jean-Christophe Tirat et Roberto Giannini qui nous ont fait l' honneur de se déplacer, sans leurs soutient, la grève n'aurait pas eut le même impact.


Bien entendu le bras de fer continu et je vous tiendrais au courant de la suite des évènements .
Merci a tous.
Amitiés syndicalistes.
Jacky Hauser.
avatar
mrc06
Langue pendue

Nombre de messages : 198
Date d'inscription : 04/11/2004

Revenir en haut Aller en bas

Re: Niederbronn en grève.

Message  edito le Sam 3 Juil - 17:21

Grève au casino de Niéderbronn
***

La Direction du casino de Niederbronn (Groupe Lucien Barrière), a annoncé la mise en place d'un plan social aboutissant au licenciement de 8 personnes, alors même que l’expertise comptable menée par le Comité d'entreprise à la demande de nos réprésentans, révèle que les arguments financiers développés par la société sont infondés.
Pour cette raison les organisations syndicales CGT et FO ont appelé à la grève le 1 Juillet.
C'est dans ce contexte que J-C et moi-même avons été diligenté par la Fédération pour effectuer ce déplacement afin de témoigner de notre soutien aux camarades, d’assurer une visibilité importante de FO, et surtout de construire l’avenir de la section qui,( selon le propre aveu de notre délégué), ne semblait plus être en capacité de monter des listes de candidats, pour les élections à venir.
Inconfortable situation que celle-ci puisque, dans le cadre des dispositions de la loi sur la représentativité des syndicats, notre organisation était vouée dans cet établissement, à une disparition certaine !
Ainsi, dés le 30 juin, nous nous rendons au casino afin d'y rencontrer les salariés sur leur poste de travail et dans leurs salles de repos. Cette démarche nous a permis à la fois de recueillir leurs sentiments et de leur expliquer que rien n’était perdu d’autant que le combat n’avait pas été mené.
Au fur et à mesure que la soirée s'écoule, notre conviction commune se forge :
Certains salariés émergent du lot de part leur engagement, leur profil, et leur côté fédérateur...
Le lendemain, le débrayage commence par l'installation de l'importante logistique CGT.
Pour ne pas être «en reste», (partant de zéro), nous demandons à l’Union Locale Force Ouvrière, de nous envoyer quelques camarades donnant ainsi autant de «poids» à FO, qu’à la CGT.
Au cours de la journée, Jacky, constatant qu'il est épaulé, retrouve son entrain, tenant pleinement son rôle de délégué syndical.
Jean-Christophe et moi-même continuons notre travail de terrain. Nous disposons les drapeaux de la FEC, éditons et distribuons des tracts et des affiches etc...Peu à peu, le regard porté sur FO change totalement !
Cette grève est devenue la notre, repositionnant F.O. en «leader» devant la CGT !
Au final, la moitié de l’effectif (tous services confondus) est en grève, soit environ 75 personnes, perturbant fortement le service. Dehors, les clients soutiennent notre mouvement, signent les pétitions et boycottent le casino maintenant déserté.
Aux jeux traditionnels seul 4 personnes travaillent ! 1 Chef de partie (normalement en repos hebdomadaire), 2 croupiers et un Chef de table parmi lesquels 2 sont en Congés payés.
Sans ces deux «jaunes» ? Le casino était contraint de fermer ses portes !!!

Cette grève tourne véritablement à la démonstration de force. D’ores et déjà l’inspection du travail va être saisie des méthodes du groupe Barrière pour tenter de briser la grève et des recours seront engagés.
Le combat ne fait que commencer, car les salariés lutterons sur le terrain jusqu’au retrait de ce plan social totalement injustifié.
Notre déplacement aura porté ses fruits allant au delà de nos espérances puisque, l’un des salariés très populaire et revendicatif dans l’entreprise (à un point tel que nous le pensions syndicalement très impliqué), celui-là même que nous avions approché la veille, m'a avoué ne pas être «encarté» à la CGT. Bingo !!
C'est ainsi et après un travail de fond payant, que cet employé (dont nous tairons l'identité pour les raisons que vous comprenez), nous annonce qu'il accepte de se présenter sur les listes FO lors des prochaines élections, dans le collège employé et de se syndiquer chez nous. Cette personne de valeur va, de par son réel charisme, amener d'autres employés à nous rejoindre.
Quel bilan pouvons nous établir après ces trois jours ?

Nous avons redoré l’image de F.O. auprès des employés du casino de Niederbronn.

Redonné courage à Jacky notre délégué syndical.

Largement contribué à la pleine réussite de ce mouvement de grève

Semé les bases de la création d’une nouvelle équipe, avec des jeunes motivés
***
L’avenir est maintenant en marche ! Et, dés le mois de Septembre,FOretrouvera la place qui est la sienne dans cet établissement.
Fraternellement,
Roberto GIANNINI & Jean-Christophe TIRAT
avatar
edito
Rang: Administrateur

Nombre de messages : 727
Age : 47
Date d'inscription : 05/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Niederbronn en grève.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum